Rechercher

Pandémie de plastique!

Mis à jour : juil. 19


Bonne résolution 2020: la loi Anti-Gaspillage



Le 1 janvier 2020 était un beau jour pour l’écologie! La loi Anti-Gaspillage avait été adoptée, et l’interdiction du plastique à usage unique, comme les assiettes, les gobelets, verres et le coton tige, avait été confirmée et fièrement annoncée sur le site du Ministère de la Transition écologique et solidaire.


La loi a pour objectif d’atteindre le: ‘zéro plastique jetable à usage unique d’ici 2040’.

Dans 20 ans nous n’aurons plus de verres, bouteilles, assiettes, barquettes, couverts en plastique etc. à usage unique. Très bien. Mais qu’en est-il des bouteilles de cosmétique (shampoing), des containers de produits alimentaires (yaourt), ou de l’interdiction de vente des bouteilles en plastiques dans les grands enseignes? Cela n'est pas mentionné.


La pollution de plastique est l’un des plus gros enjeux environnementaux, et l''île flottant de plastique dans l’océan Pacifique fait déjà 3 fois la taille de la France!


Mais l’environnement n’est malheureusement pas le seul victime du plastique. Notre santé et celle des futures générations sont aussi impactées..


Effets secondaires (très graves) du plastique


Tous les jours nous touchons du plastique plusieurs centaines des fois. Pourtant le PET (polyethylene terephthalate) trouvé dans les cosmétiques et sacs jetables, le PVC (Poly chlorure de vinyle) souvent dans les emballages des fromages et viandes, et le PS (Polystyrène) trouvé dans les barquettes à emporter, tupperware, gobelets et couverts jetables, contiennent des perturbateurs endocriniens dangereux pour notre santé. Si tout va bien, ces plastiques seront retirés des nos étagères progressivement d’ici 2040, selon la Loi Anti-Gaspillage. Mais les dommages ont déjà eu lieu.


Les risques sanitaires sont connus depuis longtemps. Le Bisphénol A, un agent perturbateur endocrinien, est aujourd’hui interdit en France depuis 2012. Mais pas dans tous les produits. L’interdiction est uniquement: ‘dans les contenants destinés à des enfants de moins de trois ans’. Cela veut dire qu’il est interdit de produire de biberons avec du Bisphénol A, et c’est une bonne chose! Le Bisphénol A est classé comme toxique pour la reproduction par l’ANSES (Agence Nationale de Sécurité d’alimentation, environnement et travail) qui communique le danger du Bisphénol A (toujours présent dans nos câbles, nos appareils électroniques, électroménagers, denrées en boîte, canettes) ainsi: ‘en particulier pour la femme enceinte au regard des risques potentiels pour l’enfant à naître’


Les risques sanitaires liés au plastique sont de plus en plus documentés et validés par la communauté scientifique et les gouvernements. Le coût financier lié aux impacts négatifs sanitaires des plastiques était en 2015 estimé à 157 milliards d’euros, en Europe.




Perturbateurs endocriniens


Qu’est-ce que c’est un perturbateur endocrinien? C’est un agent chimique capable de changer ou perturber l’activité de nos hormones. Pour simplifier: ils empêchent les hormones d’accéder aux organes qu’elles sont censés à influencer.


Dans un article du ‘Journal CNRS’ une équipe de chercheurs confirme que les troubles neurodéveloppementaux des enfants, le cancer de testicule chez les hommes, le cancer du sein pour les femmes, et les problèmes de reproduction (pour les hommes et les femmes) sont très fortement liés à l’exposition aux perturbateurs endocriniens dans les plastiques.


La professeure Barbara Demeneix, qui fait partie de l’équipe, précise ainsi les résultats de l’étude: “On peut déjà avancer sans trop de risque que les perturbateurs endocriniens sont en partie responsables des cancers des testicules : on constate en effet une véritable épidémie de cette pathologie, qui touche les très jeunes hommes.”


En 2016, il y avait 147 730 couples qui ont suivi un traitement de PMA (Procréation Médicalement Assisté). Sur les causes liés à l'infertilité, IVI, le plus grande groupe de PMA du monde, écrit sur leur site web:


Parmi les causes des troubles de la fertilité rencontrés par les candidats à la PMA, les perturbateurs endocriniens tiennent une place significative.

Pouvons-nous nous permettre d’attendre 20 ans pour éliminer les plastiques?




Plastique lors du covid-19


Malgré la loi Anti-Gaspillage, les derniers 3 mois ont été une fête pour la production et consommation du plastique à usage unique. Les hôpitaux ont vue une augmentation de 50% d’utilisation des gants et des masques et l’emballage plastique pour les produits alimentaires a vue une augmentation de 30%. Avec les masques (qui mettent 450 ans à décomposer dans la nature!), le gel hydro alcoolique est devenu clé pour lutter contre la contamination du Covid 19. Pourtant, selon Sciences et Avenir, le gel contient des perturbateurs endocriniens et: l'alcool contenu dans ces gels favorise la pénétration du bisphénol dans l'organisme, avec le risque d'effets néfastes.. comme favoriser l'apparition de l'obésité ou de cancers.”


La crise sanitaire nous a retardé de nouveau d’une transition écologique, dans un avenir proche.




Action pour l’environnement?


Selon l’ONU la pollution plastique ‘constitue l’une des principales menaces environnementales de la planète’. Pourquoi? Une bouteille en plastique met 400 ans pour être décomposée et les micro-plastiques se trouvent partout. Nous mangeons l’équivalent d’une carte bancaire toutes les semaines. Durant la crise du covid - 19, beaucoup de personnes étaient persuadées que le plastique servait comme ‘matière barrière’ contre la contamination. Cela est prouvé faux. En fait le plastique est pire que le carton ou le tissu. Sur le plastique le virus peut résister 3 jours, et sur le tissu ou le carton seulement 24h. Cette information a même été tweeté par la Secrétaire d'État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire, Brune Poirson, le 29 avril, pour rappeler aux français, que le plastique à usage unique ou pour l’emballage des aliments, n’est pas plus protecteur contre le covid.


Quel est la leçon? La Transition écologique était nécessaire avant le covid-19, et l’est toujours! Pourquoi? Pour notre santé, notre environnement et le bien être général des futures générations.


Nous avons 20 ans pour combattre la pandémie du plastique!



10 astuces pour réduire sa création des déchets plastiques. En savoir plus ici.


Souhaitez-vous devenir une entreprise engagée dans la démarche 'Zéro Déchets Plastiques'? Contactez-moi sur: carolina@paillettesdimpact.com



278 vues

Contact

Phone

+33 643958032

Email

Based 

Paris, France

  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White YouTube Icon
  • LinkedIn Social Icône

©2023 by Created with Wix.com